chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Maimed - Demo #1 '91

Chronique

Maimed Demo #1 '91 (Démo)
Actif entre 1989 et 1993, Maimed n’aura jamais eu l’occasion de faire véritablement parler de lui. Il faut dire qu’avec une seule démo cassette à son actif, il est difficile d’espérer mieux que la seule reconnaissance de quelques archéologues toujours aussi bien informés et autres collectionneurs aguerris. Heureusement pour le plus grand bonheur de tous, Dark Descent Records a eu l’excellente idée de projeter enfin un peu de lumière sur cette obscure sortie en la rééditant fin 2020 dans tous les formats véritablement dignes d’intérêt (cassette, CD et vinyle).

Formé en 1989 après avoir décidé de changer de nom et de registre (Doomsday, groupe de Speed / Thrash en activité depuis 1987), Maimed voit le jour dans la petite ville de Midlothian située dans la banlieue sud de Chicago. Ce n’est cependant qu’en 1991 que le groupe sort sa première et unique démo intitulée à juste titre Demo #1 '91. Une parution confidentielle qui n’empêchera pas la formation de participer à tout un tas de compilations (sur lesquelles ne figurent au passage aucun titre inédit) dont un sampler édité par les labels Peaceville Records et Deaf Records. Enregistrée durant l’été aux Hair Bear Studios d’Alsip, cette démo s’articule autour de cinq compositions pour une durée avoisinant les seize minutes.

Pour commencer, saluons le choix de Dark Descent de ne pas trop en faire en conservant notamment l’illustration originale de cette première démo. Ce logo composé a première vue de boyaux et autres matières organiques posé sur cette page blanche à l’aspect granuleux se suffit en effet amplement à lui même. Cependant, pour les besoins évidents de cette réédition, le label de Colorado Springs à tout de même fait appel à monsieur Eric Henderson (Ascended Dead, Blood Incantation, Corpsessed, Ritual Necromancy, Spectral Voice...) pour la mise en page naturellement revue et corrigée ainsi qu’au regretté Timo Ketola (Dead Congrégation, Verminous, Krypts) à qui l’on doit cette illustration présente à l’intérieur de ce livret dans lequel on retrouve également une note contextuelle datant à première vue de 1991. Bref, le Diable est dans les détails et Dark Descent l’a bien compris. Outre ces questions d’ordres esthétiques, les titres de cette première démo sont également passés entre les mains expertes de Dan Lowndes pour un remastering en bonne et due forme permettant d’apporter un petit coup de frais et de peps à des compositions pourtant déjà bien nées.

Loin du Speed / Thrash de Doomsday, Maimed verse ici dans un Death Metal lourd et oppressant faisant se succéder franches accélérations et séquences beaucoup plus pesantes. Contrairement à ce que l’on peut lire à droite ou à gauche, je n’ai cependant pas très envie de parler de Death / Doom pour qualifier la musique des Américains dans la mesure où je trouve que leur formule s’avère globalement plus dynamique et variée d’un point de vue rythmique que ce que l’on à l’habitude de ranger dans cette catégorie. Cependant, il est pourtant tout à fait exact de dire qu’il y à dans ces ralentissements et autres passages plombés une fibre Doom naturelle et pour le moins évidente. De "Cranial Embalment" tout en mid-tempo à "Burned" à 1:00, "Engulfed In Cysts" à 0:17, les débuts chargés de "Of The Dead" en passant par "Maimed Excisions" à 1:17, il ne fait en effet aucun doute que le groupe aime ralentir le rythme et trainer des pieds de manière habile et pertinente.
Tous ces instants sont judicieusement contrebalancés par quelques accélérations plutôt soutenues ("Burned" à 0:46 et 2:09, "Engulfed In Cysts" à 1:10 et 1:53, "Maimed Excisions" à 0:22) ainsi que par des passages chaloupés au groove absolument irrésistible ("Burned" à 0:37, "Engulfed In Cysts" à 1:27, "Of The Dead" à 0:46 et 2:02, "Maimed Excisions" à 0:50 et 2:09). Un relief dynamique particulièrement plaisant d’autant que les Américains s’expriment à travers des compositions dont la durée n’excède jamais les trois minutes.
Évidemment tout cela est très chouette mais il ne faudrait pas non plus oublier ce riffing aux petits oignons servit par la paire Jeff Massey / Eric Ondo. Ces derniers livrent une prestation certes classique mais néanmoins particulièrement convaincante et efficace avec en guise de cerise sur le gâteau des solos mélodiques fort à propos ("Cranial Embalment" à 1:56, "Burned" à 2:09, "Engulfed In Cysts" à 2:33, "Of The Dead" à 1:44, "Maimed Excisions" à 2:55).

Bref, de l’artwork à la production en passant par ces excellentes compositions aussi variées que redoutables d’efficacité, il y a dans cette unique démo de Maimed tout ce que l’amateur de Death Metal est en droit d’attendre. C’est pourquoi il est vraiment dommage qu’avec une première sortie de cette qualité le groupe n’ai pas su poursuivre et confirmer le temps au moins le temps d’un album tout le potentiel exprimé à travers ces maigres seize minutes. En attendant, on remerciera encore une fois Dark Descent Records d’avoir redonné vie à cette démo absolument essentielle et incontournable et qui comme souvent méritait mieux que de rester dans l’ombre, connue seulement de quelques bienheureux.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Maimed
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Maimed
Maimed
Death Metal - 1989 † 1993 - Etats-Unis
  

formats
tracklist
01.   Cranial Embalment  (03:19)
02.   Burned  (03:01)
03.   Engulfed In Cysts  (03:15)
04.   Of The Dead  (02:45)
05.   Maimed Excisions  (03:29)

Durée : 15:49

line up
parution
1 Janvier 1991

Essayez aussi
Outre-Tombe
Outre-Tombe
Nécrovortex

2018 - Temple Of Mystery Records
  
Cerebral Rot
Cerebral Rot
Spewing Purulence (EP)

2020 - Parasitic Records
  
Triumvir Foul
Triumvir Foul
Spiritual Bloodshed

2017 - Invictus Productions
  
House Of Atreus
House Of Atreus
From the Madness of Ixion

2018 - Iron Bonehead Productions
  
Withdrawn
Withdrawn
Skulls Of The Weak

2009 - Another Sphere Records
  

Mourners
Act I: Tragedies
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Slimelord
Chytridiomycosis Relinquished
Lire la chronique
Redstone
Immortal (EP)
Lire la chronique
Yawning Man
Long Walk Of The Navajo
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Spectral Voice
Sparagmos
Lire la chronique
Release Party
Ataraxie + Déhà + Marche Fu...
Lire le live report
Silhouette + Skaphos + Versatile
Lire le live report
Dream Unending / Worm
Starpath (Split-CD)
Lire la chronique
Bilan 2023
Lire le bilan
Kaamosmasennus
Le jour ne se lève plus
Lire la chronique
Vastum
Inward To Gethsemane
Lire la chronique
Convocation
No Dawn for the Caliginous ...
Lire la chronique
On Thorns I Lay
On Thorns I Lay
Lire la chronique
Sorcerer
Reign of the Reaper
Lire la chronique
Les Sakrif'or BLACK METAL 2023
Lire le podcast
Adversum
Vama Marga
Lire la chronique
Formalist
We Inherit a World at the S...
Lire la chronique
Gateway
Galgendood
Lire la chronique
Phlebotomized
Clouds of Confusion
Lire la chronique
Nephilim's Noose
Blood Chants of Impiety
Lire la chronique
Krieg
Ruiner
Lire la chronique
Undergang / Spectral Voice
Undergang / Spectral Voice ...
Lire la chronique
Cirith Ungol
Dark Parade
Lire la chronique
Buried Souls
Zone 63 (EP)
Lire la chronique
Batushka European Fall 2023 Tour
Batushka + Houle + Kanonenf...
Lire le live report