chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
112 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Shape Of Despair - Return To The Void

Chronique

Shape Of Despair Return To The Void
Dans la niche qu’est le funeral doom, j’ai toujours eu une affection particulière pour Shape of Despair, étant à ce titre souvent l’objet des moqueries de certaines consœurs ou de certains confrères. Des railleries bien injustifiées à mon sens tant Shades of… ou Monotony Fields m’avaient paru d’un excellent niveau, Angels of Distress et Illusion’s Play ne déméritant pas non plus dans un style plus monolithique.

Très aérien, extrêmement lent et souvent noyé dans la reverb’, Shape of Despair alterne le guttural (cette voix toujours abyssale depuis Pasi Koskinen jusqu’au nouveau venu depuis deux albums, Henri Koivula), la légèreté (la voix féminine qui arrose de temps à autre la structure) et un son d’une profondeur extrême, très soyeux, très enveloppant, qui attire littéralement vers les tréfonds de la Terre. Return to the Void et Dissolution ouvrent ainsi l’album sur ces tonalités classiques du combo finlandais. Le choix d’un rythme très lent, alternant pesanteur et envolées plus graciles, permet aux titres de révéler leurs subtilités, les arrangements discrets qui les parsèment et donne aussi le temps à la structure de développer son propos.

Les aspects légèrement prog’ qui ont toujours été la marque de fabrique du groupe se retrouvent à l’identique, notamment dans les mélodies fortes qui servent de canevas à de nombreux morceaux (Dissolution, très beau ou encore Solitary Downfall). C’est précisément cette vision relativement « douce », un brin sucrée, du funeral doom, qui agace mes contradicteurs. Pour autant, c’est surtout la brume qui est convoquée en ces instants de grâce, des visions désolées de paysages ravagés par l’humidité et la moisissure. Solitary Downfall et Reflection in Slow Time, par exemple, plongent l’auditeur au cœur d’un bocage noyé dans le brouillard, d’où sortent des ombres indéfinies. Le rythme lent, répétitif, juste agrémenté d’une mélodie hypnotique, happe l’auditeur et l’amène à une sorte d’introspection forcée. La voix s’est adoucie, elle est noyée dans le lointain et n’en ressort que sous forme de longues mélopées quasi incantatoires.

Un travail semble avoir été effectué, précisément, sur la voix. Tantôt abyssale (Reflection in Slow Time, Return to the Void, Dissolution…), tantôt aérienne (Solitary Downfall), la voix se pare aussi, parfois, d’atours plus dissonants, totalement black metal comme sur Forfeit par exemple où les déchirements s’ajoutent à l’ambiance à la fois cotonneuse et faussement tellurique. Le mélange entre la haine apportée par le chant black et la mélodie soyeuse qui sourd de la structure, est juste parfait.

The Inner Desolation clôture l’album sur une synthèse classique des potentialités du combo finlandais. De fait, Return to the Void est un bel album, une vraie réussite, qui montre que Shape of Despair sait aussi se renouveler, apporter quelques idées neuves à son funeral doom ou encore, lorsqu’il appuie sur les aspects qu’il maitrise le mieux de marque de fabrique, produire de beaux morceaux, toujours portés par une forme de grâce funèbre, ans jamais lasser.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Solarian citer
Solarian
21/12/2022 23:03
Pas convaincu. Du même tonneau que le bien nommé Monotony Fields donc anecdotique. De toute façon quand on a pondu une merveille comme Angels of Distress, pavé intemporel qui a éradiqué à jamais la totalité de la concurrence, on est bien mal barré pour la suite...
Mitch citer
Mitch
21/12/2022 17:48
Tout pareil. J'ai tenté à plusieurs reprises mais je retombe dans la torpeur laissée sur "Monotony Fields"...
Vartruk citer
Vartruk
21/12/2022 15:00
Il va falloir prendre le temps de le digérer celui-là, j'ai toujours du mal depuis Illusion's play (Monotony Fields portant, hélas, toujours bien son nom pour ma part) même si j'apprécie pas mal les changements sur la voix, on reste globalement bien loin des qualités hypnotiques d'un Shade of... Soit le côté aquatique/chants de sirènes (mais cotonneux marche aussi Gros sourire), ne prend plus chez moi, soit j'en attends trop, je vais le laisser maturer un peu malgré tout...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Shape Of Despair
Funeral Doom
2022 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  8.54/10

plus d'infos sur
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Funeral Doom - 1998 - Finlande
  

tracklist
01.   Return To The Void  (09:14)
02.   Dissolution  (08:59)
03.   Solitary Downfall  (11:06)
04.   Reflection In Slow Time  (08:08)
05.   Forfeit  (08:00)
06.   The Inner Desolation  (11:48)

Durée : 57:15

line up
parution
25 Février 2022

voir aussi
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Shades Of...

2000 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Illusion's Play

2004 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Monotony Fields

2015 - Season Of Mist
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Angels Of Distress

2001 - Spikefarm Records
  

Essayez aussi
Mournful Congregation
Mournful Congregation
The Monad of Creation

2005 - Weird Truth Productions
  
Bell Witch
Bell Witch
Mirror Reaper

2017 - Profound Lore Records
  
Skepticism
Skepticism
Companion

2021 - Svart Records
  
Ahab
Ahab
The Divinity Of Oceans

2009 - Napalm Records
  
Mournful Congregation
Mournful Congregation
The Exuviae of Gods - Part II (EP)

2023 - Osmose Productions
  

Rorcal
Creon
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Full Of Hell
Coagulated Bliss
Lire la chronique
Hyperdontia
Harvest Of Malevolence
Lire la chronique
Hardened
Pale Eternal Fog
Lire la chronique
Sol
Promethean Sessions
Lire la chronique
Ernte
Weltenzerstörer
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
Le DSBM, c'est RASOIR ou tu as ça dans les VEINES ?
Lire le podcast
Coffins
Sinister Oath
Lire la chronique
Castle Rat
Into The Realm
Lire la chronique
European Tour - Spring 2024
Bell Witch + Thantifaxath
Lire le live report
BELL WITCH
Lire l'interview
Subterraen
In the Aftermath of Blight
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Slimelord
Chytridiomycosis Relinquished
Lire la chronique
Redstone
Immortal (EP)
Lire la chronique
Yawning Man
Long Walk Of The Navajo
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique