chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
105 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gavran - Indistinct Beacon

Chronique

Gavran Indistinct Beacon
Tu ne connais sans doute pas les Néerlandais de Gavran. Moi non plus. Le tort va bien vite être réparé et tu vas t’apercevoir qu’on est passé à côté d’un truc vraiment très, très chouette.

Formé depuis peu – 2018 – le combo batave pratique un sludge profond, cotonneux, mordant et mélodique à la fois, qu’il est difficile de définir plus précisément si ce n’est que la basse est absolument centrale et tellurique. Dvorac, le titre d’ouverture, donne un aperçu parfait des possibilités du groupe, qui synthétise cette voix à la fois totalement déchirée et remplie de mélodies, qui alterne les efforts et les textures, et une instrumentation très dynamique où la basse, précisément, remplit tout l’espace sonore. La rupture, à 4’50, du morceau renvoie en revanche directement au post-rock tel que pratiqué par Cult of Luna, typiquement, qui sonne comme une accalmie soudaine dans l’orage.

Alternant les passages doom et sludge avec des digressions plus typiquement post, Gavran se nourrit d’une alchimie tout à fait pertinente, ce d’autant que le son, profond et chaud, supporte parfaitement le propos. Dvorac est ainsi hyper tendu ; Talas s’inscrit dans la même veine. Le sludge écrase la structure, la voix black ultra déchirée l’entraîne par le fond mais les ponts post créent une lumière qui la traverse sans rompre la dynamique des morceaux. Ces ponts, comme leur nom l’indique, coupent la structure mais ils peuvent aussi servir à la lancer, comme sur Talas par exemple, au gré d’une basse ultra lourde que n’auraient renié ni Cult of Luna donc, ni Neurosis.

Dans cet amas de goudron compact, la mélodie n’est jamais absente. D’une part, la voix ne renonce pas à moduler ses efforts (sur Talas ou Dvorac par exemple). D’autre part, les guitares et la lenteur globale du rythme permet de développer des ondulations claires et aériennes qui viennent contraster avec la violence des reprises ou avec la pesanteur incroyable de la basse. La patte Amenra n’est pas non plus très loin : le pont central de Talas n’est pas sans rappeler les morceaux de Mass VI et notamment Plus près de Toi. Le départ de Dim également, qui puise ses racines dans le doom ultra lourd des Belges, mélange de voix claires et de rythmiques telluriques, comme sa progression quasi prog’.

La fin de l’album est plus apaisée. Duhovi démarre sous des auspices certes plus menaçants mais également différents, comme davantage canalisés. La voix est profonde, claire et noyée dans l’écho. La rythmique est ralentie, la basse claque et la structure demeure très déliée. Progressant très lentement, l’accent est mis sur la mélodie, que ponctue simplement la basse ultra claquante, qui marque autant de repères sonores. Pesak est dans la même veine, qui ouvre sur des accords déliés très post-rock, très aériens avant d’enchainer sur une formule plus classique, plus lourde mais toujours très mélodique, y compris dans la voix.

Doté d’un bel artwork, ce second album de Gavran devrait ravir les amateurs de sludge racé comme de ceux qui apprécient le post rock dans tous ses états… les amateurs de basse ultime aussi !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gavran
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gavran
Gavran
Sludge - 2018 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Dvorac
02.   Talas
03.   Dim
04.   Duhovi
05.   Pesak

Durée : 49:38

parution
2 Décembre 2022

Essayez aussi
Bädr Vogu
Bädr Vogu
Exitium

2012 - Memento Mori
  
Come to Grief
Come to Grief
When the World Dies

2022 - Translation Loss Records
  
Sludge
Sludge
Yellow Acid Rain

2004 - Mighty Music
  
Grief
Grief
Come To Grief

1994 - Century Media Records
  
Seum
Seum
Winterized

2021 - Autoproduction
  

Primordial
The Gathering Wilderness
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Full Of Hell
Coagulated Bliss
Lire la chronique
Hyperdontia
Harvest Of Malevolence
Lire la chronique
Hardened
Pale Eternal Fog
Lire la chronique
Sol
Promethean Sessions
Lire la chronique
Ernte
Weltenzerstörer
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
Le DSBM, c'est RASOIR ou tu as ça dans les VEINES ?
Lire le podcast
Coffins
Sinister Oath
Lire la chronique
Castle Rat
Into The Realm
Lire la chronique
European Tour - Spring 2024
Bell Witch + Thantifaxath
Lire le live report
BELL WITCH
Lire l'interview
Subterraen
In the Aftermath of Blight
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Slimelord
Chytridiomycosis Relinquished
Lire la chronique
Redstone
Immortal (EP)
Lire la chronique
Yawning Man
Long Walk Of The Navajo
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique