chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cirith Ungol - Dark Parade

Chronique

Cirith Ungol Dark Parade
Le Passage de l’Araignée. Cirith Ungol. Aussi célèbre que le chef d’œuvre de Tolkien, le groupe américain formé en 78 a traversé les âges. Il a également émaillé son chemin de perles de doom trad’, tendance épique, qui l’ont placé en haut du genre, des fantastiques King Of The Dead et One Foot In Hell au non moins valeureux Forever Black, 20 ans plus tard. Et si le EP Half Human Past m’avait moins séduit, j’étais néanmoins curieux d’écouter leur dernier effort, Dark Parade.

Toujours flanqué du même type de pochette dark fantasy, ce nouvel album démarre sur les chapeaux de roue, avec du soli à foison, de l’épique à volonté et cette voix, reconnaissable entre mille, heavy et réverbérée comme à l’habitude. Velocity et Relentless développent ainsi des thèmes très proches de Maiden, le côté enlevé en plus. Les soli fusent, la NWOBHM est convoquée, le doom est en arrière-plan, accompagné parfois de quelques riffs plus thrashy.

Composé de trois membres originels (Greg Lindstrom - guitare/claviers, Robert Garven - batterie et Tim Baker - chant), le combo ricain poursuit sa route sans dévier d’un pouce. Tout juste peut-on noter que le heavy prend peut-être davantage le pas sur le doom à strictement parler mais sans que la magie ne disparaisse. Le côté un brin fantasy est toujours présent, toujours latent, tant les soli demeurent empreints d’une certaine dose de mystique (les arabesques magnifiques, presque orientales sur Relentless). Les compos sont riches, les structures très chargées en informations mais sans que les mélodies ne s’en ressentent (le solo central, superbe, sur Looking Glass), pas davantage que la progression quasi prog’ de certains titres (Relentless encore ou Sacrifice).

Le doom n’est pas toujours relégué en arrière-plan. Il occupe parfois la place centrale comme sur le long Sailor on the Seas of Fate qui appelle en la cause Maiden et Candlemass ensemble, pour un résultat magnifique où le son et la rythmique, plus lourds, tranche avec les soli aériens. De la même façon, Sacrifice et Looking Glass rappellent les premières heures du doom anglais mais également la touche sombre et la magie noire qui pouvait suinter d’un Mercyful Fate, mais sans renier non plus une approche plus extrême.

La fin de l’album, qui débute avec Dark Parade, le titre éponyme, marque un retour au heavy plus net mais également à un ralentissement du rythme, au profit d’atours rock n’roll plus flagrants. Les guitares sont plus lourdes, parfois légèrement thrashy et les riffs sont plus appuyés mais au service d’un mid-tempo qui offre aux soli et aux mélodies l’espace nécessaire. Distant Shadows et Down Below empruntent le même chemin, guitare saturée lourde en ouverture puis arabesque mélodique pour enchainer. Le mid-tempo, de nouveau, la voix heavy mise en avant, concourent à porter ces titres bien davantage dans le camp du heavy que du doom, mais sans que ce dernier ne soit totalement évacué, comme en témoignent certaines mélodies plus lourdes et trainantes, dès le départ de Distant Shadows ou en pont central de Down Below (la voix doublée et profonde aussi sur le départ du morceau).

Ce nouvel effort est conforme au talent de Cirith Ungol. Droit dans ses bottes, parfaitement ancré dans son époque mais sans renier ses origines, le groupe américain délivre un nouvel album classieux aux mélodies tranchantes et aux solis magnifiques.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
04/12/2023 07:28
note: 8/10
Très bon, en effet.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cirith Ungol
Heavy / Doom
2023 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (4)  7.39/10

plus d'infos sur
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Heavy / Doom - 1971 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Velocity (S.E.P.)  (04:44)
02.   Relentless  (04:28)
03.   Sailor On The Seas Of Fate  (08:10)
04.   Sacrifice  (04:58)
05.   Looking Glass  (04:25)
06.   Dark Parade  (05:51)
07.   Distant Shadows  (06:08)
08.   Down Below  (05:21)

Durée : 44:05

line up
parution
20 Octobre 2023

voir aussi
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)

2018 - Indépendant
  
Cirith Ungol
Cirith Ungol
One Foot In Hell

1986 - Restless Records
  
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)

2021 - Metal Blade Records
  
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Forever Black

2020 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Occultation
Occultation
Silence in the Ancestral House

2014 - Invictus Productions
  
Black Sabbath
Black Sabbath
Heaven And Hell

1980 - Warner Bros. / Vertigo
  
While Heaven Wept
While Heaven Wept
Of Empires Forlorn

2003 - Rage Of Achilles Records
  
Satan's Satyrs
Satan's Satyrs
Die Screaming

2014 - Bad Omen Records
  
Witchcraft
Witchcraft
Legend

2012 - Nuclear Blast Records
  

Hail!Hornet
Disperse The Curse
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Spectral Voice
Sparagmos
Lire la chronique
Release Party
Ataraxie + Déhà + Marche Fu...
Lire le live report
Silhouette + Skaphos + Versatile
Lire le live report
Dream Unending / Worm
Starpath (Split-CD)
Lire la chronique
Bilan 2023
Lire le bilan
Kaamosmasennus
Le jour ne se lève plus
Lire la chronique
Vastum
Inward To Gethsemane
Lire la chronique
Convocation
No Dawn for the Caliginous ...
Lire la chronique
On Thorns I Lay
On Thorns I Lay
Lire la chronique
Sorcerer
Reign of the Reaper
Lire la chronique
Les Sakrif'or BLACK METAL 2023
Lire le podcast
Adversum
Vama Marga
Lire la chronique
Formalist
We Inherit a World at the S...
Lire la chronique
Gateway
Galgendood
Lire la chronique
Phlebotomized
Clouds of Confusion
Lire la chronique
Nephilim's Noose
Blood Chants of Impiety
Lire la chronique
Krieg
Ruiner
Lire la chronique
Undergang / Spectral Voice
Undergang / Spectral Voice ...
Lire la chronique
Cirith Ungol
Dark Parade
Lire la chronique
Buried Souls
Zone 63 (EP)
Lire la chronique
Batushka European Fall 2023 Tour
Batushka + Houle + Kanonenf...
Lire le live report
Martyrdoom
As Torment Prevails
Lire la chronique
Astriferous
Pulsations From The Black Orb
Lire la chronique
Black Bile
L’oratoire
Lire la chronique
Tyrant Fest VI
Cult of Fire + Deliverance ...
Lire le live report
Sektarism
Et Facta Est Lux
Lire la chronique