chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Redstone - Immortal

Chronique

Redstone Immortal (EP)
En ce qui me concerne, le style stoner, qu’il soit coupé au rock ou au metal, cela a tendance à me laisser froid, paradoxe absolu pour une musique qui se doit d’évoquer le désert, les fortes chaleurs et les mirages. Aussi, à part des trucs comme le « Dead Roots Stirring » d’ELDER ou KYUSS évidemment, il faut se lever de très bonne heure pour espérer m’appâter. Je ne dis pas cela pour prendre des précautions avant de chroniquer cet EP de REDSTONE, je précise juste que le genre auquel s’adonnent les Angevins ne me fait que rarement vibrer, même en état second.

Comme je viens de le préciser, le quintette vient d’Angers et propose avec « Immortal » sa première sortie semi-professionnelle après une démo éponyme parue en 2019. Nous avons donc cinq titres pour nous familiariser avec le groupe qui se situe à la croisée du heavy rock américain et du stoner metal. Du premier, les musiciens conservent la volonté d’écrire des chansons construites sur un format « couplet – refrain » facilement mémorisable, du second, nous retrouverons notamment le son de guitare caractéristique ainsi qu’une épaisseur rythmique assez symptomatique. Quant au chant, il évolue en fonction des ambiances, se faisant tantôt mélodique tantôt puissant. Les moments les plus massifs me font ainsi penser à du DOWN dans l’esprit alors que, plus bizarrement, les instants orientés heavy m’évoquent les GALACTIC COWBOYS, même s’il faudra être un peu âgé pour avoir la référence peut-être. Mais le tout sonne globalement davantage rock que metal, on imagine aisément ces mecs se produire dans des bars de motards (non, pas ceux où le port du cuir et de la moustache sont obligatoires) ou l’été sur de petites scènes locales à l’heure de l’apéritif en plein air.

Ne croyez pas que ces mots cherchent à dénigrer, des petits groupes qui animent et ambiancent nos soirées estivales, il en faut, on en a besoin et je préfèrerai toujours avoir un REDSTONE dans les oreilles qu’un épouvantable groupe de reprises qui massacrerait des classiques. Au moins, les Angevins savent jouer, leurs compositions sont carrées, ils ne vont pas sur des terrains qu’ils ne maîtrisent pas encore (pas de plans trop techniques, pas de solos, pas de longues plages instrumentales), ce qui renvoie une véritable image de sérieux dans la démarche. Cependant, il reste que le groupe gagnerait à mon sens à choisir son camp : soit à plonger dans la mer de sable pour proposer un pur stoner en conservant les aspects les plus costauds des morceaux, soit à jouer carrément du big rock, qui peut aussi avoir son charme dans certaines circonstances.

De mon côté, je reste un peu sur ma soif en ce qui concerne ce premier EP, même si l’on décèle un potentiel qui pourrait se révéler dans un avenir proche. A surveiller du coin de l’œil donc, au cas où…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Redstone
Stoner Rock
2024 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 2.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Redstone
Redstone
Stoner Rock - 2019 - France
  

formats
  • Digital / 08/03/2024 - Indépendant

tracklist
01.   Once upon a Time  (05:00)
02.   Fight  (05:31)
03.   Immortal  (05:33)
04.   Cause and Effect  (04:03)
05.   Hight Time  (03:09)

Durée : 23:16

line up
parution
8 Mars 2024

Essayez plutôt
Goatess
Goatess
Purgatory Under New Management

2016 - Svart Records
  
Sleep
Sleep
The Sciences

2018 - Third Man Records
  
Gods of Space
Gods of Space
Gods of Space (EP)

2017 - Autoproduction
  
Big Scenic Nowhere
Big Scenic Nowhere
Vision Beyond Horizon

2020 - Heavy Psych Sounds Records
  
Royal Blood
Royal Blood
Royal Blood

2014 - Warner Bros.
  

Down
Down IV Part I (EP) (The Pu...
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Slimelord
Chytridiomycosis Relinquished
Lire la chronique
Redstone
Immortal (EP)
Lire la chronique
Yawning Man
Long Walk Of The Navajo
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Spectral Voice
Sparagmos
Lire la chronique
Release Party
Ataraxie + Déhà + Marche Fu...
Lire le live report
Silhouette + Skaphos + Versatile
Lire le live report
Dream Unending / Worm
Starpath (Split-CD)
Lire la chronique
Bilan 2023
Lire le bilan
Kaamosmasennus
Le jour ne se lève plus
Lire la chronique
Vastum
Inward To Gethsemane
Lire la chronique
Convocation
No Dawn for the Caliginous ...
Lire la chronique
On Thorns I Lay
On Thorns I Lay
Lire la chronique
Sorcerer
Reign of the Reaper
Lire la chronique
Les Sakrif'or BLACK METAL 2023
Lire le podcast
Adversum
Vama Marga
Lire la chronique
Formalist
We Inherit a World at the S...
Lire la chronique
Gateway
Galgendood
Lire la chronique
Phlebotomized
Clouds of Confusion
Lire la chronique
Nephilim's Noose
Blood Chants of Impiety
Lire la chronique
Krieg
Ruiner
Lire la chronique
Undergang / Spectral Voice
Undergang / Spectral Voice ...
Lire la chronique
Cirith Ungol
Dark Parade
Lire la chronique
Buried Souls
Zone 63 (EP)
Lire la chronique
Batushka European Fall 2023 Tour
Batushka + Houle + Kanonenf...
Lire le live report