chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
93 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Shape Of Despair - Angels Of Distress

Chronique

Shape Of Despair Angels Of Distress
Il m'a fallu bien du temps pour digérer cet album. Acheté lors de sa sortie suite aux diverses chroniques que j'avais pu lire ça et là, entre les la presse papier et virtuelle, la déception avait été au rendez-vous, ne m'attendant vraiment pas à trouver ce genre de musique. Il faut dire que la scène "Funeral Doom" n'est pas la plus représentée dans le grand monde du metal, bien que Shape Of Despair en soit un des groupes les plus talentueux et respecté après la révélation que fut "Shades Of...", leur premier album. Je n'étais peut être pas encore assez dedans pour comprendre toutes les richesses que pouvait offrir ce second album "Angels Of Distress"...

Réputé comme LE chef-d'oeuvre de Shape Of Despair, cet album s'inscrit déjà totalement dans la continuité du précédent, où le groupe nous apporte une musique sombre, lourde et triste, ne dépassant jamais la limite de vitesse autorisée par le style. Est-ce d'ailleurs à celà que l'on reconnaît les bons élèves ? Cela doit en faire parti, mais il ne s'agit pas de laisser une bouse de vache entre chaque coup de baguette pour faire du bon doom. Difficile de percer le secret des finlandais pour produire une musique aussi magnifique et magistrale que pesante et déprimante. Les morceaux sont très longs (avec un petit 17'21" pour "To Live For My Death") et semble répétitifs si on les écoutent comme ça, sans se mettre dans les bonnes conditions : en effet, le groupe joue beaucoup sur les variations, prenant un thème et y ajoutant un violon, des choeurs, des guitares saturées, ... Mais cette musique se sent et il suffit de fermer les yeux et de se laisser porter pour en dégager toute la saveur. Peu de thèmes différents certes, mais le groupe n'a mis que ce que nous avions besoin d'entendre, uniquement la crème de la crème, la mélodie qui vous hérisse les poils, l'ambiance que vous prend à la gorge. Tous les titres sont emplis ce cette même mélancolie résidente, où tout semble irréel, incohérent... La voix d'ange de N.S. se mélant à la voix glauque de P.K., ces violons envoutants qui se fondent dans les murs de guitares, et cette batterie dont chaque battement résonne comme un coup de marteau.

Le seul aspect négatif de "Angels Of Distress" concerne le package qui malgré sa qualité graphique plutôt correcte, ne contient que 4 pages (comme une petite démo) ne contenant ni paroles, ni photos et c'est à peine si le groupe daigne bien nous révéler quelques infos sur l'enregistrement et le line-up (dont les membres ne sont que des initiales d'ailleurs). Le son signé Finnvox Studios est quant à lui d'une profondeur et d'une clarté sans faille, dégageant toute la puissance émotionnelle que peut contenir un album de doom de cette envergure.

Il m'aura fallu du temps pour comprendre cet album, mais au final, je ne regrette rien puisque "Angels Of Distress" possède tout ce qui fait la grandeur du doom. Les trois plus longs morceaux, à savoir "Angels Of Distress", "Quiet These Paintings Are" et "To Live For My Death", sont de véritables monuments du (true) doom, celui qui vous plombe, celui qui vous touche au plus profond de vous, celui qui n'a de barrière que la vitesse de son tempo.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Solarian citer
Solarian
21/12/2022 23:08
note: 10/10
La perfection absolue en la matière. Tragique, beau comme une nuit polaire et poignant comme le deuil, ce monument est à jamais indépassable.
Hormis peut-être les 3 nécropoles de Colosseum qui le talonnent d'assez près (R.I.P. Juhani Palomäki), jamais le désespoir n'a été aussi jouissif que durant ces somptueuses 55min.
DarkLord citer
DarkLord
30/04/2006 14:32
note: 9/10
que dire sur cet album, a part qu'il est indispensable. L'éponyme est un véritable chef d'oeuvre, une perle mélancolique.
Christliar citer
Christliar
24/12/2005 2:42
note: 10/10
Cet album est, comme son prédécesseurs, parfait. Shape Of Despair nous emmène dans un monde unique, à la fois très sombre, d'une tristesse, d'un desespoir insonable et à la fois rassurant, envoûtant, lumineux. Très bien construit, très beau, Angels Of Distress est une vrai perle. Impossible de passer à côté d'un tel album.
rip-adunakhor citer
rip-adunakhor
15/05/2005 19:25
note: 9.5/10
un album vraiment envoutant , qui s'écoute d'un trait ! exceptionnel

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Shape Of Despair
Funeral doom
2001 - Spikefarm Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (10)  9.3/10
Webzines : (16)  8.59/10

plus d'infos sur
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Funeral Doom - 1998 - Finlande
  

tracklist
01.   Fallen
02.   Angels Of Distress
03.   Quiet These Paintings Are
04.   To Live For My Death
05.   Night's Dew

Durée totale : 54:51

line up
voir aussi
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Return To The Void

2022 - Season Of Mist
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Illusion's Play

2004 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Shades Of...

2000 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Monotony Fields

2015 - Season Of Mist
  

Essayez aussi
Bacterium
Bacterium
Sunt Lacrymae Rerum

2020 - Fuck Yoga Records
  
Ahab
Ahab
The Divinity Of Oceans

2009 - Napalm Records
  
Eye Of Solitude
Eye Of Solitude
Canto III

2013 - Kaotoxin Records
  
Mournful Congregation
Mournful Congregation
The Exuviae of Gods - Part II (EP)

2023 - Osmose Productions
  
Convocation
Convocation
No Dawn for the Caliginous Night

2023 - Everlasting Spew Records
  

Black Tusk
Pillars of Ash
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Full Of Hell
Coagulated Bliss
Lire la chronique
Hyperdontia
Harvest Of Malevolence
Lire la chronique
Hardened
Pale Eternal Fog
Lire la chronique
Sol
Promethean Sessions
Lire la chronique
Ernte
Weltenzerstörer
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
Le DSBM, c'est RASOIR ou tu as ça dans les VEINES ?
Lire le podcast
Coffins
Sinister Oath
Lire la chronique
Castle Rat
Into The Realm
Lire la chronique
European Tour - Spring 2024
Bell Witch + Thantifaxath
Lire le live report
BELL WITCH
Lire l'interview
Subterraen
In the Aftermath of Blight
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Slimelord
Chytridiomycosis Relinquished
Lire la chronique
Redstone
Immortal (EP)
Lire la chronique
Yawning Man
Long Walk Of The Navajo
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Spectral Voice
Sparagmos
Lire la chronique