chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
154 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Shape Of Despair - Angels Of Distress

Chronique

Shape Of Despair Angels Of Distress
Il m'a fallu bien du temps pour digérer cet album. Acheté lors de sa sortie suite aux diverses chroniques que j'avais pu lire ça et là, entre les la presse papier et virtuelle, la déception avait été au rendez-vous, ne m'attendant vraiment pas à trouver ce genre de musique. Il faut dire que la scène "Funeral Doom" n'est pas la plus représentée dans le grand monde du metal, bien que Shape Of Despair en soit un des groupes les plus talentueux et respecté après la révélation que fut "Shades Of...", leur premier album. Je n'étais peut être pas encore assez dedans pour comprendre toutes les richesses que pouvait offrir ce second album "Angels Of Distress"...

Réputé comme LE chef-d'oeuvre de Shape Of Despair, cet album s'inscrit déjà totalement dans la continuité du précédent, où le groupe nous apporte une musique sombre, lourde et triste, ne dépassant jamais la limite de vitesse autorisée par le style. Est-ce d'ailleurs à celà que l'on reconnaît les bons élèves ? Cela doit en faire parti, mais il ne s'agit pas de laisser une bouse de vache entre chaque coup de baguette pour faire du bon doom. Difficile de percer le secret des finlandais pour produire une musique aussi magnifique et magistrale que pesante et déprimante. Les morceaux sont très longs (avec un petit 17'21" pour "To Live For My Death") et semble répétitifs si on les écoutent comme ça, sans se mettre dans les bonnes conditions : en effet, le groupe joue beaucoup sur les variations, prenant un thème et y ajoutant un violon, des choeurs, des guitares saturées, ... Mais cette musique se sent et il suffit de fermer les yeux et de se laisser porter pour en dégager toute la saveur. Peu de thèmes différents certes, mais le groupe n'a mis que ce que nous avions besoin d'entendre, uniquement la crème de la crème, la mélodie qui vous hérisse les poils, l'ambiance que vous prend à la gorge. Tous les titres sont emplis ce cette même mélancolie résidente, où tout semble irréel, incohérent... La voix d'ange de N.S. se mélant à la voix glauque de P.K., ces violons envoutants qui se fondent dans les murs de guitares, et cette batterie dont chaque battement résonne comme un coup de marteau.

Le seul aspect négatif de "Angels Of Distress" concerne le package qui malgré sa qualité graphique plutôt correcte, ne contient que 4 pages (comme une petite démo) ne contenant ni paroles, ni photos et c'est à peine si le groupe daigne bien nous révéler quelques infos sur l'enregistrement et le line-up (dont les membres ne sont que des initiales d'ailleurs). Le son signé Finnvox Studios est quant à lui d'une profondeur et d'une clarté sans faille, dégageant toute la puissance émotionnelle que peut contenir un album de doom de cette envergure.

Il m'aura fallu du temps pour comprendre cet album, mais au final, je ne regrette rien puisque "Angels Of Distress" possède tout ce qui fait la grandeur du doom. Les trois plus longs morceaux, à savoir "Angels Of Distress", "Quiet These Paintings Are" et "To Live For My Death", sont de véritables monuments du (true) doom, celui qui vous plombe, celui qui vous touche au plus profond de vous, celui qui n'a de barrière que la vitesse de son tempo.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Solarian citer
Solarian
21/12/2022 23:08
note: 10/10
La perfection absolue en la matière. Tragique, beau comme une nuit polaire et poignant comme le deuil, ce monument est à jamais indépassable.
Hormis peut-être les 3 nécropoles de Colosseum qui le talonnent d'assez près (R.I.P. Juhani Palomäki), jamais le désespoir n'a été aussi jouissif que durant ces somptueuses 55min.
DarkLord citer
DarkLord
30/04/2006 14:32
note: 9/10
que dire sur cet album, a part qu'il est indispensable. L'éponyme est un véritable chef d'oeuvre, une perle mélancolique.
Christliar citer
Christliar
24/12/2005 2:42
note: 10/10
Cet album est, comme son prédécesseurs, parfait. Shape Of Despair nous emmène dans un monde unique, à la fois très sombre, d'une tristesse, d'un desespoir insonable et à la fois rassurant, envoûtant, lumineux. Très bien construit, très beau, Angels Of Distress est une vrai perle. Impossible de passer à côté d'un tel album.
rip-adunakhor citer
rip-adunakhor
15/05/2005 19:25
note: 9.5/10
un album vraiment envoutant , qui s'écoute d'un trait ! exceptionnel

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Shape Of Despair
Funeral doom
2001 - Spikefarm Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (10)  9.3/10
Webzines : (16)  8.59/10

plus d'infos sur
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Funeral Doom - 1998 - Finlande
  

tracklist
01.   Fallen
02.   Angels Of Distress
03.   Quiet These Paintings Are
04.   To Live For My Death
05.   Night's Dew

Durée totale : 54:51

line up
voir aussi
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Shades Of...

2000 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Monotony Fields

2015 - Season Of Mist
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Illusion's Play

2004 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Return To The Void

2022 - Season Of Mist
  

Essayez aussi
Hallowed Butchery
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal of the Church of the Final Pilgrimage

2020 - Autoproduction
  
Wreck of the Hesperus
Wreck of the Hesperus
Light Rotting Out

2011 - Aesthetic Death
  
Deveikuth
Deveikuth
0.∅ (EP)

2016 - Autoproduction
  
Evoken
Evoken
Quietus

2001 - Avantgarde Music
  
Stabat Mater
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)

2016 - Northern Heritage
  

Black Sabbath
Sabotage
Lire la chronique
Mongolito
Pure
Lire la chronique
Siege Of Power
This Is Tomorrow
Lire la chronique
Kyzyl Kum
Kyzyl Kum
Lire la chronique
Black Metal de Marseille des années 90 : Les PRESQUE Légions Noires du sud
Lire le podcast
Campaign for Musical Destruction Tour 2023
Escuela Grind + Siberian Me...
Lire le live report
Azken Auzi
Azken Auzi
Lire la chronique
Grégaire
Untitled Album
Lire la chronique
Temnein
Fables: Devouring Desires (EP)
Lire la chronique
Bilan 2022
Lire le bilan
Astriferous / Bloodsoaked Necrovoid
Astriferous / Bloodsoaked N...
Lire la chronique
Katatonia
Sky Void Of Stars
Lire la chronique
Opal Insight
Heir to Anger
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Dream Unending
Song Of Salvation
Lire la chronique
Cérémonie des Sakrif'or 2022 / Black Metal Awards (feat. guests)
Lire le podcast
Shape Of Despair
Return To The Void
Lire la chronique
Prognathe
Homo Miserhabilis (EP)
Lire la chronique
Elder
Innate Passage
Lire la chronique
Pourquoi les FEMMES sont si méchantes (dans le black metal)
Lire le podcast
Epitaphe
II
Lire la chronique
Seep
Hymns To The Gore
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Trouble
The Skull
Lire la chronique
Deumus
Oyer and Terminer
Lire la chronique
Ereb Altor
Vargtimman
Lire la chronique
Les Enfants de Dagon
De Profundis
Lire la chronique
Gargantuan Blade
Gargantuan Blade
Lire la chronique
Deliverance
Neon Chaos in a Junk​-Sick ...
Lire la chronique