chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Release Party

Live report

Release Party Ataraxie + Déhà + Marche Funèbre + Mourning Dawn
Le 28 Janvier 2024 à Paris, France (Le Klub)
Pour l’anecdote, je pense bien avoir acheté la dernière place en ligne pour ce concert. En effet, alors que j’échangeais par texto le vendredi avec mon camarade Ventriloque, ce dernier m’informe en fin de matinée qu’il ne reste qu’un billet sur le site… Je pars déjeuner, réfléchis (j’ai toujours du mal avec les soirées du dimanche, déjà que sans sortir les lundis sont une purge absolue pour moi), reviens à mon poste de travail, constate que le sésame est toujours là, j’achète et rafraîchis la page : c’est fini, le message « épuisé » apparaît. Il faut dire que la présence d’ATARAXIE a eu raison de mes faibles réticences, n’ayant pas pu être présent lors de leurs précédents passages dans cette même salle du Klub il me semble. Je me demande si ce n’est d’ailleurs pas là que le groupe avait vendu sa bière brune… Bref, le reste de l’affiche étant quand même loin d’être dégueulasse avec MARCHE FUNÈBRE et DÉHÀ en apéritif, puis MOURNING DAWN pour la release party de son sixième album « The Foam of Despair » (mix et master assurés par Déhà), c’est donc une soirée 100% funéraire à laquelle nous sommes conviés.

Je le répète et le répèterai encore, quatre groupes, c’est trop, surtout quand une grosse moitié de la salle se barre juste avant la tête d’affiche, mais je reviendrai plus tard sur ce point. Donc, une fois n’est pas coutume, nous sommes à l’heure pour voir jouer MARCHE FUNÈBRE, des Belges actifs depuis 2009 et auteurs de quatre albums dans une veine doom death metal. A titre personnel, je n’ai clairement pas été emballé, la faute notamment à un style vocal qui ne me convaincant que peu, tantôt dans un registre criard quasiment black tantôt en voix claires, les mélodies étant alors assez génériques. Les solos ne sont pas non plus la qualité majeure de la formation et le chanteur prend un bon vieux vent des familles lorsqu’il demande si des gens étaient déjà là en 2012 lors de leur premier passage à Paris… Le blanc qui suivit la question valait son pesant d’or, la situation était plus drôle et le groupe a su la prendre avec humour. En définitive, ce n’est que lorsque les riffs se font lourds et répétitifs que l’aspect funèbre de la marche prend toute son ampleur mais ces passages sont bien trop rares pour captiver pleinement mon attention. J’irai cependant écouter un ou deux disques car ils sont plutôt bien notés sur Metal Archives, j’ai donc certainement dû passer à côté du truc. Cela dit, on a déjà connu bien pire comme première partie et les relents « vieille école » de la formation restent agréables à l’oreille, il me faut approfondir et ne pas rester sur cette première impression mitigée.

Avec DÉHÀ, on change clairement de dimension pour entrer de plain-pied dans le funeral doom. Je pense parfois à AHAB lors des passages chantés, à UNTIL DEATH OVERTAKES ME pour les effets de pesanteur extrême, voire à feu le monstrueux CATACOMBS (US), le mec a beau être seul sur scène il est littéralement habité et fait peser une chape de plomb sur la salle. Le seul défaut, si tant est que cela en soi un, c’est qu’à part le chant (et encore, j’ai l’impression qu’il y a aussi des bandes), j’ai du mal à distinguer ce qui est véritablement joué de ce qui est pré-enregistré. Par conséquent, le même concert avec des musiciens de chair et de sang serait à mon avis dix fois meilleur, même si je sors de ce set complètement conquis par ce que j’ai pu entendre. Quoi qu’il en soit, le Bruxellois rencontre un vif succès, amplement mérité au regard de sa prestation froide et hypnotique.

Tout le monde avait bien compris que le groupe le plus attendu de la soirée était MOURNING DAWN, ce n’est d’ailleurs qu’au début de leur show que je me rends vraiment compte que l’évènement est sold out. La solidarité semble donc avoir parfaitement fonctionné, tout le monde se presse pour écouter les nouvelles compositions des Parisiens dont on retrouvera ensuite le guitariste aux côtés d’ATARAXIE (à moins que ce ne soit l’inverse). Le concert est à la bonne franquette, les mecs sont contents d’être là pour partager leurs nouveaux titres, le chanteur d’ATARAXIE est invité sur une chanson, il y a des petites blagues qui occupent les interludes mais ces longs instants de vide finissent par me faire complètement sortir du moment, très bon au demeurant en matière de vieux doom death. Il reste que je trouve le tout un poil trop répétitif et qu’en dépit de la qualité des compositions, le côté sympathique et bon enfant génère un trop grand décalage avec la noirceur musicale. C’est aussi pour cela que j’ai préféré DÉHÀ, le mec se contente de jouer sans aucune interaction avec son public, ce mutisme rendant sa performance encore plus opaque et immersive. Evidemment que j’écouterai l’album, que mon pote Ventriloque a d’ailleurs acheté en CD. Cela m’amène au prochain sujet du bac de philo : peut-on jouer du death metal tout en se montrant heureux et jovial ?

ATARAXIE monte enfin sur scène. Trois guitaristes, un véritable mur du son. Evidemment, pour moi qui adore la formation depuis « Slow Transcending Agony » (2005), c’est un bonheur que de pouvoir afin assister à un live. Les alternances entre les passages purement funeral et les accélérations death épais sont parfaites et c’est vraiment la grosse branlée en termes d’atmosphères, de lourdeur, de puissance, avec notamment un son de basse simplement énorme. En revanche, où sont passés tous les gens ? Je ne vais pas intenter de mauvais procès, peut-être que le dimanche, les transports sont galères et qu’il faut partir plus tôt mais j’ai du mal à croire que cela concernait plus de la moitié de l’assistance… Je ne vois donc pas énormément d’explications : soit cela confirme le fait que quatre groupes, c’est trop, et qu’il vaut mieux en sucrer un pour finir plus tôt afin d’éviter les départs anticipés, soit tous les potes de la paire DÉHÀ / MOURNING DAWN ont mis les voiles, ce qui n’est peut-être pas très sympas pour les grands patrons de la soirée (même si les deux groupes français ont débuté à l’aube des années 2000), soit la tête d'affiche est un groupe mal aimé ? Bénéfice immédiat et purement égoïste : j’ai pu pleinement profiter du concert puisque j’y voyais mieux mais je ne peux m’empêcher d’être surpris par cet exode massif au moment où le meilleur des quatre entrait en jeu.

Compte-tenu de la longueur des compositions, nous avons eu droit à quatre titres pour un concert d’environ quarante-cinq minutes, ce qui est largement suffisant au regard de la densité et du sentiment d’oppression ultime que dégage le groupe sur scène. 22h45, retour à la maison, le timing fut, comme d’habitude parfaitement respecté et le bilan est évidemment positif même si j’ai peut-être un peu la dent dure. MARCHE FUNÈBRE a parfaitement joué son rôle d’ouvreur, DÉHÀ m’a envoûté, MOURNING DAWN gagnerait à moins traîner entre deux titres mais je pense que cela était dû au caractère spécial de ce concert, ATARAXIE m’a fissuré les membranes. Merci !

8 COMMENTAIRE(S)

Pokemonslaughter citer
Pokemonslaughter
31/01/2024 18:22
Espérons, mais en dehors d'évènements spéciaux, ca n'attire pas grand monde.

Y a quelqu'un qui va le chronique le Md d'ailleurs ici ? Hum.

Lestat citer
Lestat
31/01/2024 12:12
Merci du report.
J'espère qu'on aura d'autres dates Doom Death / Funeral Doom prochainement car elles sont trop rares à Paris !
Pokemonslaughter citer
Pokemonslaughter
30/01/2024 12:30
"Bah de rien, c'était une super soirée c'est net. Tiens, il y a un autre truc dont je n'ai pas parlé, donc je le fais là :
* Le prix : franchement, 15 balles pour une affiche de ce calibre, c'était un beau cadeau et l'initiative de pouvoir faire un don à une association au moment du paiement, bah j'ai trouvé ça vraiment chouette, du coup j'en ai fait un à la SPA alors que j'y aurais pas pensé en temps normal.
* Le merch : c'est con mais ça fait plaisir de retrouver des t-shirt à 15 balles aussi, des CD à 20, etc. Par comparaison, mon pote me disait qu'à Suffocation, même le petit groupe d'ouverture ne vendait rien en-dessous de 30 balles. Alors je ne sais pas si les groupes s'y retrouvent sur ces tarifs mais du point de vue du fan qui veut se ramener un petit souvenir, c'est évidemment top."


Alors en fait, ca arrive que certaines salles se prennent une comm' sur la vente de merch. Ca m'est déjà arrivé dans des salles plus grosses; du coup tu n'as pas le choix, tu montes le prix.
Egalement, le prix des matières premières ayant augmenté, le prix de la fabrication de ts ou des lps etc a explosé. Perso, on fait le choix de marger moins, et de rester accessible. Et puis c'était pas l'idée là, c'était plutôt ramener la famille french doom hehe, c'est un peu ça aussi le copinage ahah
Sosthène citer
Sosthène
30/01/2024 11:01
Pokemonslaughter a écrit : aucun pb ! Je viens pas faire mon justicier, un ressenti c'est un ressenti.

La vérité c'est que Marche Funebre j'avais pas trop le choix (échange de date), mais je suis assez d'accord, 4 groupes ca peut être long.

Quant à nous, on joue moins longtemps en général, pour éviter justement le côté répétitif, d'où les guests pour varier.

Merci à toi !!


Bah de rien, c'était une super soirée c'est net. Tiens, il y a un autre truc dont je n'ai pas parlé, donc je le fais là :
* Le prix : franchement, 15 balles pour une affiche de ce calibre, c'était un beau cadeau et l'initiative de pouvoir faire un don à une association au moment du paiement, bah j'ai trouvé ça vraiment chouette, du coup j'en ai fait un à la SPA alors que j'y aurais pas pensé en temps normal.
* Le merch : c'est con mais ça fait plaisir de retrouver des t-shirt à 15 balles aussi, des CD à 20, etc. Par comparaison, mon pote me disait qu'à Suffocation, même le petit groupe d'ouverture ne vendait rien en-dessous de 30 balles. Alors je ne sais pas si les groupes s'y retrouvent sur ces tarifs mais du point de vue du fan qui veut se ramener un petit souvenir, c'est évidemment top.
Pokemonslaughter citer
Pokemonslaughter
30/01/2024 10:41
Lychgate c'est cool !
Pokemonslaughter citer
Pokemonslaughter
30/01/2024 10:40
aucun pb ! Je viens pas faire mon justicier, un ressenti c'est un ressenti.

La vérité c'est que Marche Funebre j'avais pas trop le choix (échange de date), mais je suis assez d'accord, 4 groupes ca peut être long.

Quant à nous, on joue moins longtemps en général, pour éviter justement le côté répétitif, d'où les guests pour varier.

Merci à toi !!
Sosthène citer
Sosthène
30/01/2024 10:25
Tu as raison, "copinage" n'était pas le terme le mieux approprié et je l'ai donc modifié car il a une connotation péjorative qui ne reflète pas ma pensée.

"Bon enfant" n'est pas à prendre négativement évidemment, l'ambiance était cool, comme toujours au Klub d'ailleurs, quel que soit le style.

Pour l'affluence, effectivement ça peut être subjectif mais bon, passer d'une salle pleine comme un oeuf jusqu'à la porte d'entrée à seulement 2 rangs sur la partie droite de la scène, ça me paraît significatif. Mais ce n'est pas la première fois que j'observe que ce sont les groupes qui à priori me plaisent le plus qui ont le moins d'affluence (Devangelic, Lychgate il y a quelques années...) Du coup, c'est sans doute moi qui suis à côté de la plaque, c'est pas bien grave.

Pokemonslaughter citer
Pokemonslaughter
30/01/2024 10:01
merci d'être venu.

C'est une release party, il me semble logique d'inviter des groupes amis. Le terme "copinage" me parait en revanche vraiment pourri pour évoquer le fait que nous étions nombreux à nous connaître. Si tu fréquentes le milieu du Doom, tu verrais que c'est une petite scène et que tout le monde se connait en effet, et c'est pour ça que je l'aime.

Je n'ai pas vu non plus une baisse drastique de l'affluence pour ataraxie, faut pas déconner. Je sais également que beaucoup de gens ne sont pas fans, préférant le coté + suicidal que tu peux trouver chez Md ou Déhà.

Quant à l'atmosphère bon enfant, je suis assez d'accord, ce n'est pas notre habitude, mais là tout était spécial : les invités, le klub plein à craquer, les amis. Et c'est pour ça que tout le monde était très heureux, la célébration fut complète, on ne fait pas semblant. Sur 'intensité et l'émotion non plus.

A bientot !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Release Party
plus d'infos sur
Ataraxie
Ataraxie
Extreme Doom / Death Metal - 2000 - France
  
Déhà
Déhà
Belgique
  
Marche Funèbre
Marche Funèbre
Metal extrême progressif - 2008 - Belgique
  
Mourning Dawn
Mourning Dawn
Black / Doom - 2002 - France
  

Botanist
III: Doom In Bloom / Allies
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Slimelord
Chytridiomycosis Relinquished
Lire la chronique
Redstone
Immortal (EP)
Lire la chronique
Yawning Man
Long Walk Of The Navajo
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Spectral Voice
Sparagmos
Lire la chronique
Release Party
Ataraxie + Déhà + Marche Fu...
Lire le live report
Silhouette + Skaphos + Versatile
Lire le live report
Dream Unending / Worm
Starpath (Split-CD)
Lire la chronique
Bilan 2023
Lire le bilan
Kaamosmasennus
Le jour ne se lève plus
Lire la chronique
Vastum
Inward To Gethsemane
Lire la chronique
Convocation
No Dawn for the Caliginous ...
Lire la chronique
On Thorns I Lay
On Thorns I Lay
Lire la chronique
Sorcerer
Reign of the Reaper
Lire la chronique
Les Sakrif'or BLACK METAL 2023
Lire le podcast
Adversum
Vama Marga
Lire la chronique
Formalist
We Inherit a World at the S...
Lire la chronique
Gateway
Galgendood
Lire la chronique
Phlebotomized
Clouds of Confusion
Lire la chronique
Nephilim's Noose
Blood Chants of Impiety
Lire la chronique
Krieg
Ruiner
Lire la chronique
Undergang / Spectral Voice
Undergang / Spectral Voice ...
Lire la chronique
Cirith Ungol
Dark Parade
Lire la chronique
Buried Souls
Zone 63 (EP)
Lire la chronique
Batushka European Fall 2023 Tour
Batushka + Houle + Kanonenf...
Lire le live report